Sur la mer : Shanghaï

Hello, hello,

Après Mickey, nous avons visité Shanghai. Utilisant toujours Didi pour nous déplacer avant de pouvoir utiliser nos vélos (on compte les jours), nous nous sommes rendus dans le cœur de la ville.

Au centre de celle-ci, un grand parc et au milieu, le musée de Shanghai.

Un super musée, gratuit, sur 4 étages avec un restaurant. Nous avons passé une bonne partie de la journée à découvrir chaque salle qui nous présentait, les premières écritures chinoises, les bijoux et sculptures en jade, les différents habits traditionnels des différentes provinces chinoises, le mobilier, la porcelaine des différentes dynasties (Ming, Qing…), c’était vraiment passionnant.

Minuccia a même papoté avec un vieil homme japonais qui lui a fait et donné deux grues porte bonheur en origami.

Un moment que nous avions bien choisi sans le faire exprès, car c’est durant toute notre visite qu’il a plu sur la ville.

En sortant, le brouillard était encore plus épais que le matin. Après avoir arpenté de long en large la rue nankin est, qui est la rue piétonne commerçante pleine de super maxi grands centres commerciaux de marques de luxe, nous sommes arrivés au bund. Le quartier financier et nous avions une vue sur la skyline.

Enfin, une vue… disons un aperçu, car la rivière nous séparant de cette autre île était suffisante pour que le brouillard nous masque presque entièrement les buildings. Brouillard météo ou de pollution, on se pose la question, nous sommes en hiver, le climat n’est pas au mieux, donc il se peut que du vrai brouillard soit mêlé à la pollution nous rendant la visibilité très amoindrie.

En tous les cas, nous avons de plus en plus de mal à supporter les odeurs de tabac omniprésentes dans tous les véhicules et hôtels alors que pourtant il est interdit de fumer dans tous ces lieux.

La gorge nous gratte, les yeux nous piquent, nous sommes contents de quitter bientôt la Chine et nous espérons que la suite sera plus… respirable. 

Laisser un commentaire