J-6 avant le départ en tour du monde

Hello la famille, les amis,

On fait un décompte un peu particulier, on vous écrit à J-6, parce que dans deux jours, c’est le réveillon, et puis surtout parce qu’aujourd’hui, c’est le dernier jour de boulot.

Drôle d’impression de se dire que c’est la dernière journée de travail avant…un an !
C’est un peu étrange, car ce soir, beaucoup d’entre nous sont en vacances et au final, comme tout le monde, nous serons en vacances, nous n’avons pas l’impression que les nôtres vont durer un an, du moins pas pour l’instant.

Tony est triste de quitter ses collègues, mais tellement content de pouvoir réaliser son rêve de tour du monde dans de si bonnes conditions. Ce n’est pas courant de pouvoir prendre une année et de savoir que le job sera toujours là pour lui. C’est une grande chance que ce projet personnel soit accepté, et partir en sachant qu’il aura son emploi au retour est un gage de sécurité qui rassure avant le départ.

Minuccia, quant à elle, termine son contrat et appréhende un peu plus le retour, mais reste optimiste quant au fait de retrouver un emploi après une année comme chargée de projet : organisatrice de tour du monde 🙂
D’autant qu’il y a du changement dans l’air pour le retour, mais ça, c’est dans les projets du retour et pour l’heure, tout est à la finalisation et aux « au revoir ».

Alors voilà, à J-6, chacun dans nos familles, nous rassurons nos parents, nous donnons les dernières recommandations quant à l’utilisation des ordinateurs, portables et tablettes (n’oubliez pas de faire les mises à jour), nous mangeons encore beaucoup trop.
Nos parents semblent persuadés qu’en voyage, nous ne mangeons pas et Minuccia se désespère de rentrer dans sa combinaison de vélo, mais tout le monde lui assure que ce grand voyage à vélo va lui permettre de retrouver la ligne. De toutes façons, elle dit qu’elle ne rentrera pas tant qu’elle n’aura pas perdu le poids pris ces derniers mois. Du coup, on peut se dire que Tony va la priver de nourriture pour être sûr de la ramener.

Nous sommes dans une impatience que vous ne pouvez pas imaginer. L’attente paraît si longue, Minuccia s’est rongé les ongles à n’en faire que des moignons, il est donc temps de partir, c’est vraiment hideux. Tony, quant a lui, n’a plus tellement de cheveux à perdre…mais il est temps de partir, maintenant.

Rappels :

  • Aucune carte de notre trajet ne sera mise en ligne avant notre retour, afin de nous assurer un peu de sécurité et puis surtout parce que, bien que nous ayions prévu notre itinéraire, il est tout à fait possible que nous changions d’avis au dernier moment, soit par envie, soit par contrainte (mauvaises conditions météo, travaux, visas, etc).
  • Nous partons donc le 28 décembre pour la Russie et nous vous invitons à nous suivre sur ce blog et/ou sur nos réseaux sociaux (tous les liens sont en haut à droite du début de cet article, les petites icônes).
  • Comme nous ne ferons pas un récit quotidien, ça c’est notre journal de bord et cela ne serait pas très intéressant, voire même rébarbatif, nous ferons des articles plus compacts, sur ce que nous avons fait, vu, mangé, vécu sur plusieurs jours.
  • Afin de vous faire patienter, car nous ne pourrons pas écrire au jour le jour, il faut vivre et digérer le temps pour mieux en parler et le partager, nous vous avons prévu quelques articles qui vous tiendront en haleine, le temps que nous rédigions nos impressions sur Saint-Pétersbourg, Moscou et notre début de voyage en Russie par le Transsibérien. Par ailleurs, le fait de ne pas écrire au jour le jour, nous permet également de ne pas nous localiser et nous offre une sécurité supplémentaire.

Allez, patience dans deux jours tout le monde ouvre ses cadeaux de noël et nous on bouillonne d’impatience pour notre grande année off.

Laisser un commentaire