Se préparer pour une balade à vélo

Hello la famille, les amis, les cyclistes en balade,

Nous vous proposons, notre petit récap pour se préparer avant de faire une balade à vélo. Ainsi, vous verrez que TOUT le monde peut faire d’une balade à vélo, un moment très agréable et que vous n’aurez qu’une envie : recommencer !

  • Avant toute chose : la météo. Mieux vaut la surveiller, car si on part à la journée ou pour le week-end, autant le faire en évitant la pluie.
    Ou alors vous êtes des amoureux fous du vélo comme nous et peu importe le temps, une sortie en selle s’impose dès que la disponibilité le permet.
    Du coup, un petit tour sur météo france pour voir le temps, et aussi jeter un oeil au vent, eh oui, ça peut être utile pour définir le sens de la bouche que vous ferez pour la journée, avoir le vent dans le dos, c’est plus cool que de l’avoir de face… (petit rappel que ce soit à vélo ou en kayak, il semble que le vent soit toujours et inexorablement de face.)
  • Ensuite, on prend en compte sa condition physique.
    On va pas faire le mont Ventoux si ça fait 6 mois qu’on a pas fait de sport, logique. En gros, on trouve 4 niveaux :

    •  Pépère : si tu ne fais pas de sport du tout, la balade le bord du canal, c’est bien. C’est plat, c’est tranquille, on ne force pas.
    • Cyclo-taf : tu bouges régulièrement. Tu penses activité plutôt que canapé. Et tu bouges, non, aller au cinéma, ça ne compte pas, sauf si tu y vas à vélo.
    • Cycliste : là, tu fais du vélo tous les jours pour aller au boulot, mais en plus tu cumules avec d’autres activités, type piscine ou course à pied, sans pour autant être fan de triathlon, mais juste pour avoir une activité physique complète et variée.
    • Trekkeur : bon, ben, à ce niveau, tu connais ta VMax, ta cadence de pédalage avec et sans sacoches, bref, t’es prêt pour l’aventure cycliste.

A l’heure où nous écrivons cet article, nous sommes en catégorie pépère.
Eh oui, le sport est ingrat. Trois mois sans activité quotidienne, c’est le retour à la case départ.

Du coup, si on remet pas rapido le pied sur la pédale, nous allons avoir un début de tour du monde bien ralenti par rapport aux estimations du programme, et cela risque d’être un peu douloureux.

De toutes façons, nous, on a mal aux fesses les trois premiers jours. Après, c’est bon, le talc de bébé nous soulage et la corne arrive #levelocestglamour.

  • Après, il faut voir la durée de pédalage :
    C’est pas compliqué, si tu peux faire 8 h de vélo en une semaine, c’est que tu peux faire 8h de vélo en une journée. Question d’habitude. L’entrainement fait tout à vélo.
    Nous vous rappelons notre échelle de mesure, la distance Beanie, l’article est à lire ici.

Nous, nous sommes du genre tranquille Émile, on fait pas de compétition. On profite de nos balades pour voir le paysage et le monde qui nous entoure. On suit le rythme de la nature. On va juste essayer de se lever relativement tôt pour éviter les grosses chaleurs par exemple (rappel de notre rythme de loirs, levant le camp en plein cagnard).
On fait une pause quand on a faim pour déjeuner, goûter et dîner. Mais après le dîner, on reprend rarement le vélo. C’est plutôt montage du campement, étude de carte et dodo.

  • La planification du trajet : l’itinéraire

En ce qui concerne nos choix d’itinéraires, évidemment, on essaye d’éviter le plus possible les autoroutes (merci Minuccia pour les passages sur autoroute en Albanie et en  Bulgarie), les routes pour automobiles et privilégier les voies vertes, vélo route et eurovéloroute.

Pour définir nos balades, Minuccia utilise en France les super cartes IGN 1/25000,  et pour le reste du monde, les cartes les plus précises possibles avec IGN, Michelin et surtout, elle s’arrête souvent pour demander son chemin aux personnes que nous rencontrons. C’est assez folklorique, car les gestes sont expressifs, et les directions très vagues.
Google map reste un bon ami pour vérifier quelques données lorsque des doutes sont présents.
On peut également regarder Open Runner et Open Cycle Map pour les calculs d’itinéraires et la cartographie.

Qu’il s’agisse d’une balade à la journée, pour un week-end, une ou deux semaines, un mois ou un an, Minuccia se fait un plaisir de se plonger dans les cartes pour nous dégoter le meilleur chemin, rempli de jolies choses à voir.

Alors, ces 4 étapes sont validées ? Vous êtes prêts à partir en balade à vélo ?
Tenez nous au courant et dites nous vos prochaines sorties dans les commentaires 🙂

Laisser un commentaire