Distance Beanie

Hello la famille, les amis, nous sommes toujours au Groenland, oui si vous nous suivez sur instagram et/ou facebook vous avez eu l’info (n’oubliez pas de liker la page fb, y a le lien là à droite en haut de cette page et même chose pour instagram), mais on ne vous oublie pas et du coup on vous propose une anecdote pour aujourd’hui.

 

Souvenez-vous, il y a quelques mois, nous avions pris les vélos pour aller jusqu’à Koblenz. Le deuxième soir, au camping nous avions pour voisins un couple d’allemands et leur petit chien Beanni (on sait pas comment ils l’ont orthographié et en plus ça devait être Benny, mais bon on a focalisé sur Beanie, le petit haricot).

 

Nous sommes tombés raides dingue du petit chien et de son carrosse. Tracté par la femme (la plus forte comme toujours), il avait l’air tellement bien, il regardait le paysage et semblait prendre plaisir au voyage à vélo.

 

On ne vous le dira jamais assez, les voyages à vélo ce sont les meilleurs ! Alors en selle !

 

C’est ainsi que Beanie allait devenir notre idée fixe.
Oui, car nous avons posé quelques questions sur l’organisation de voyage vélo avec toutou.

 

En effet, le chargement est bien différent. Nous voyageons avec nos quatre sacoches chacun (pour plus de confort, mais deux sont largement suffisantes) avec notre matériel de camping, de cuisine, nos vêtements, les outils et la nourriture. Mais avec un chien, il faut penser à son transport, la remorque, ses croquettes, ses gamelles et tout ça en plus de nos affaires.

Il en est de même pour les trajets. Il faut penser au bien-être du chien qui ne peut pas toujours rester inactif dans la remorque, il faut qu’il se dégourdisse les pattes et se désaltère. Ce couple nous disait donc qu’il faisait des étapes de 40 km, le matin de préférence pour éviter la chaleur de midi. Oui bon, évidemment on vous l’a raconté, on a pas été très bon sur les horaires de pédalage et le soleil nous aura une nouvelle fois bien tapé sur le crâne, qu’à cela ne tienne, on a compris la leçon, on se lèvera plus tôt désormais et encore plus si on a un petit chien.

Mais bon, 40 km par jour, c’est pas beaucoup, nous faisions le double et c’est à partir de ce moment là, que Beanie est devenu notre référence kilométrique. Nous faisions donc deux beanies par jour, soit 80km. Chaque 20 km nous nous disions, ok on a fait un demi beanie, on fait une pause. Et aujourd’hui encore trois mois après ce voyage, nous continuons de compter en beanie.

 

De fait, nous ne pédalions plus qu’en parlant de Beanie par-ci, Beanie par-là, que nous voulions prendre un chien, oui mais comment, il faut une maison, un jardin, partir moins souvent… non ! Il faut emmener le chien en voyage vélo avec nous.

Toutou

Boum, l’idée s’ancrait et voilà que nous planifiions tout pour prendre un chien dès que nous le pourrions. Ah ce petit Beanie, il ne le sait pas encore mais il va en faire des kilomètres avec nous.

 

Nous ne sommes pas encore fixés sur la race du chien (un épagneul breton, scande Minuccia, roux et blanc), mais une chose est sûre, nous souhaitons adopter plutôt qu’acheter.
Le seul critère que nous avons, est que le chien ne doit pas avoir peur des vélos, et qu’il ne soit pas trop lourd, pour le reste il sera comme un roi et nous fera donc, nous l’espérons confiance pour nous suivre dans ces aventures.

Laisser un commentaire