Les réserves en Thaïlande et le nouvel an chinois

Hello la famille, les amis,

Nous descendons la Thaïlande, traversant des parcs et des réserves naturelles. Nous n’aurons pas la chance de voir d’éléphants mais des singes par contre, ça oui.

Même qu’un gang d’une vingtaine de singe nous barrera la route obligeant Minuccia pas rassurée à passer du côté droit de la route ignorant les véhicules arrivant.

Priorité aux singes !

Ces macaques là, je ne les aime pas trop. Souvenir du Sri Lanka ou l’un d’eux m’a piqué ma bouteille de coca, du Cambodge ou le voleur de sandwich me laissera une marque de dents dans le bras ou encore le terrifiant face à face avec le gros macaque au temple d’Hanumam dans l’Himalaya. Il faut bien le dire eux et moi, on ne s’aime pas.

Bref, à force de traverser les parcs, on finit par camper dans l’un d’eux. C’est donc à Prachuap Khiri Khan que seuls campeurs, nous aurons la beauté du parc pour nous.

Ici pas de macaques mais dès langurs. Ceux là sont plus craintifs. Au pelage noir et aux yeux cerclés de blancs Tony en a plus peur que des macaques. C’est bien chacun a peur d’une sorte de singes.

Plus craintifs ok mais pas moins curieux. Minuccia aura la mauvaise surprise de sortir des douches et de voir un langurs au milieu du bâtiment. Hurlant à l’aide pendant 20 minutes et n’ayant aucun secours, elle finira par faire sortir le singe et filer rapidement hors du bâtiment.

Le lendemain à Thap Sakae, nous demandons des infos pour un hôtel et on nous répond dans un super anglais. Peu après sur la route nous retrouvons l’autre type qui lui ne parlait pas anglais, il nous escorte jusqu’à l’hôtel indique, nous offrant de l’eau puis plus tard des noix de coco, du coca et nous invitant le soir à dîner avec ses collègues pour le nouvel an chinois.

Quelle gentillesse et quelle hospitalité en Thaïlande c’est vraiment le fil conducteur de notre séjour dans ce pays.

Laisser un commentaire