La Thaïlande et ses chiens

Hello la famille, les amis,

Nous alignons 60 km entre Amphawara et Mueang Pechburi par un soleil de plomb.

Après la nuit peu confortable sur le sol du commissariat, nous chercherons un hôtel pour le soir. Mais si la route n’a pas d’intérêt notable à vous signaler, il faut que l’on vous mette en garde sur le grand nombre de chien rencontrer en cette journée.

Les poursuites, on commence à gérer, ça va, Minuccia lève le bras et crie un bon coup un va-t-en, oust, NON ! Et en général nous avons passé la zone du canidé et il s’arrête à la fin de son périmètre. Mais aujourd’hui les sommations n’ont pas eues d’effet et c’est le brave et vaillant Tony qui recevra les crocs du molosse dans la sacoche !

Bon, après vérification, aucune trace de morsure dans la sacoche, mais quand même un joli filet de bave : beurk.

Autre anecdote, nous voulions faire une pause afin de s’écarter du soleil et visiter un temple et nous rentrons dans la zone de celui-ci.

Seulement, une partie du temple est en construction et c’est au sommet d’un tas de sable que le gardien des lieux, le chef de la meute des chiens, nous repère. Ni une, ni deux il lance l’attaque et l’on voit débouler une armada de cerbères. Heureusement pour nous plusieurs sorties sont présentes et comme nous n’étions pas encore à l’arrêt, nous nous servons du peu d’élan que nous avons pour arracher nos vélos chargés de l’attaque lancée sur nous.

Nous bifurquons rapidement sur une autre sortie et traversons aussi vite que possible pour reprendre la route. Les chiens s’arrêtent à l’entrée du temple, nous regardant mi-féroce, mi-déçu. Pour nous, pas de pause, pas d’abris du soleil, pas de visite de temple et une belle fuite en quatrième vitesse !

Arrivés en ville, nous cherchons un endroit où dormir et dans un café nous demandons un hôtel. La seule personne parlant quelques mots d’anglais, parmi ce groupe de jeune fille, utilise la fameuse technique pour les étrangers qui consiste à crier de plus en plus fort pour leur faire comprendre ce que l’on veut exprimer. C’est donc les doigts dans les oreilles et d’une voix normale que nous lui répondons ok, peut on voir les chambres et connaître le prix ?

L’hôtel est super et pas cher, cela promet une nuit confortable dans un vrai lit !

Laisser un commentaire