De Bangkok à Angkor

Hello la famille, les amis,

Pas d’article depuis un moment, désolée, mais nous n’avons pas beaucoup d’accès internet.

C’est pourquoi, également, cet article ne peut ni être mis en page, ni contenir de photo. En effet, je n’ai qu’un bref laps de temps pour me connecter à internet et poster cet article déjà rédiger dans mon carnet de note, avant que le nombre de mega internet ne soit déjà utilisé.

Nous mettrons cet article à jour dès que nous le pourrons en y ajoutant des photos.

Alors alors où en étions nous ?

Bangkok, on a récupéré nos vélos et hop en selle.

Direction le Cambodge et les temples d’Angkor, le tout en 8 jours.

La sortie de la ville de Bangkok est terriblement longue, presque une étape d’une journée. Nous nous arrêtons à Chachoengsao après 60 km. Les véhicules font des écarts pour nous éviter, c’est cool et nous nous faisons des pauses tous les 10 kms pour loud hydrater car le soleil nous écrase.

Deuxième étape à Phanom Sarakham après 50 km. Hormis tout un tas de serpent qui coupent notre route et un énorme iguane qui surgit de nul part manquant de percuter Minuccia, tout se passe bien.

Troisième étape 55 km on trouve même pas l’hôtel qu’on a réservé, après une journée difficile à passer dans coins ultra isolés et être poursuivis par des chiens pas super sympa. On finit par camper dans une résidence après que deux infirmières nous ait offert la possibilité de prendre une douche. Il fait super chaud et la nuit est courte car nous voulu partir d’ici au plus vite.

C’est donc l’option de la quatrième étape direction Sa Kaeo 52 km, un hôtel, une douche et du repos.

On profite de l’animation du vendredi soir pour manger au marché de nuit et goûter plein de brochettes.

Le lendemain, cinquième étape, à peine parti on tombe sur un cyclo touriste. Un français, nouvellement piqué par le virus voyage à vélo, lui qui voyageait à pied avant, nous vanté les mérites du vélo que nous aimons tant. Aller plus vite qu’à pied et rester proche des gens.

Nous ferons la route jusqu’à la frontière Thaïlande Cambodge avec lui. Que de bons échanges, c’est super de rencontrer des gens libres comme cela.

Sixième étape, nous passons la frontière en deux coups de tampons et nous entamons cette longue route sans grand intérêt vers Siem Reap. C’est très roulant et on roule à droite, ça fait du bien de ne plus réfléchir à cela en montant sur le vélo. Nous voilà donc à Sisophon, puis étape sept à Kralanh et huitième étape voilà Siem Reap.

Nous y resterons trois jours, histoire de se requinquer et de profiter pleinement des temples.

Il y’a dix ans, j’étais déjà là mais en août. Je découvre donc une autre saison mais il fait toujours aussi chaud et c’est une découverte pour Tony que ces temples qui font rêver beaucoup d’Indiana Jones !

Et boum, je vous laisse là. La prochaine fois, je vous raconterai notre visite des temples et la suite du voyage.

Laisser un commentaire