La magie Disney pour Halloween

Hello la famille, les amis,

Hier, c’était Halloween. Est-ce que vous fêtez cette fête ? Même si elle n’est pas vraiment dans la culture française, elle était à la mode il y a quelques années et il semblerait que cela ne prenne pas vraiment.

Pourtant, nous on adore. Se déguiser, manger des bonbons, c’est quand même vachement sympa, non ?

On a décoré un peu la maison, avec quelques nœuds et fausses citrouilles pour mettre des bougies, et puis finalement, on s’est dit qu’il y avait un endroit rudement bien décoré pour cette fête : Disney.

Alors, on n’est pas parti aux USA pour le fêter, bien que cela soit une idée pour les prochaines années ; Cette fois, nous sommes allés à Disneyland Paris.

Nous avions prévu nos déguisements, Minuccia dans le rôle de Tac et Tony dans le rôle de Tic. Accompagnés par Minnie et Daisy, nous avons passé deux jours dans le parc et notre cote de popularité n’a fait qu’augmenter.
Car, il faut bien le dire, nous avons eu du succès. Et même 4 adultes déguisés, ça ne passe pas inaperçu et puis en tant que personnages Disney, on était chez nous ou pas là-bas ?

Une fois dans le parc, nous avons constaté que seul Frontierland était décoré pour l’occasion. Mais pas qu’un peu !

C’était superbe. Des guirlandes de fleurs jaune et orange partout, des citrouilles en veux tu, en voilà, des toiles d’araignée, des personnages déguisés et pour l’occasion, plein de figurines du nouveau Disney qui sortira bientôt (le 29 novembre) : Coco. C’est l’histoire de Miguel au Pays des morts, d’où les figurines de squelette partout avec leur poncho mexicain.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Rien que de voir ce décor, cela nous a donné envie de voir le film, du coup, on attend sa sortie avec impatience. De vrais gamins. Oh oui !!!

Alors, à Disney, on est passé partout ! Un petit tour dans le manoir hanté histoire de rester dans l’ambiance Halloween. Un tour de train de la mine, même pas peur.

Puis, à Adventureland, les pirates des caraïbes ! Nous avons même poussé le vice jusqu’à déjeuner chez Jack Sparrow, un super bon restau aux spécialités créoles, c’était super bon et en prime, Jack lui-même est venu nous parler et prendre la pose sur quelques clichés.

Un tour au passage d’Aladdin, une photo avec Pluto, puis Baloo et le roi Louis, le Capitaine Crochet et Jafar, petite pause pour prendre le thé à Agrabah et nous voilà partis à Fantasyland.

On aime beaucoup l’attraction de Peter Pan, survoler Londres by night, c’est quand même magique. Une balade dans le labyrinthe d’Alice, histoire de sursauter lorsque la Reine de Cœur hurle un vibrant : « qu’on leur coupe la tête ! » pour finir avec la magnifique balade pleine de poupées toutes plus belles les unes que les autres : It’s a small world. Nous ne vous ferons pas l’affront de vous fredonner la ritournelle, mais je pense que ça y est, vous l’avez en tête et c’est fini pour le reste de la journée. Même pas désolée :p

Du côté de Discoveryland, nous sommes allés visiter le Nautilus, et cela nous a donné envie de relire Jules Verne, surtout Michel Strogoff. Nous sommes allés voir le film sur Star Wars, mais je (Minuccia) n’accroche pas du tout à ces films. Eh oui, j’ai bien essayé d’en voir un, mais je n’aime pas du tout… et cela, bien que je sois fan de Harrison Ford, mais ce n’est pas suffisant, malheureusement. La science fiction, c’est pas mon truc.

Tony voulait faire le nouveau space mountain, mais il a dû y avoir un mort (non, c’est pas vrai, c’est une blague), parce que l’attraction était constamment en dérangement. Du coup, dans le coin, nous n’avons pas fait grand chose, car la queue pour Star Tour qu’on adore était de 75 minutes, on a laissé tomber. Nous avons, par contre, mené une lutte sauvage dans Buzz l’éclair. Tony dirigeait le vaisseau et ne m’a pas vraiment laissé atteindre de cibles, j’ai eu beau mettre la main devant son pistolet, je n’ai pas réussi à rattraper mon retard de points, et j’ai été battue à plate couture, mais à la déloyale, vous en conviendrez !

Concernant le deuxième parc, nous sommes simplement aller y jeter un œil, car quasiment rien ne nous plaît. Mais il fallait bien faire découvrir les deux parcs à Minnie qui nous accompagnait et s’y rendait pour la première fois. Bien qu’elle se soit déjà rendue à Orlando, elle ne connaissait pas Paris. Grande découverte pour Tony, l’attraction Ratatouille, un must. Sincèrement, elle est vraiment top. A bord d’un vaisseau souris, nous voilà rendus à la taille d’un rat et, en compagnie de Ratatouille, nous explorons les cuisines du restaurant, échappant aux coups de balai de l’affreux chef. Une belle balade à faire absolument. D’autant que les décors extérieurs nous plongent dans un Paris souris magnifique. Le restaurant chez Rémi est également à tester, nous y étions allés plus tôt dans l’année, et c’est divin, tant pour le décor que pour le contenu de l’assiette. Assis sur des bouchons de champagne, notre table est un sachet de thé. Nous étions sous les ombrelles de coupe glacée et le porte manteau était une fourchette. Tout est pensé pour nous replonger dans le film, ah Disney, c’est vraiment magique.

De retour dans le premier parc, nous n’avons pas dû louper beaucoup de boutiques, et ce que nous adorons faire par dessus tout, c’est voir les parades et détailler les décors. La grande parade du jour est vraiment impressionnante, tant par les danses exécutées, que par la beauté des chars. Celui de Nemo nous lançait des bulles de savon et celui de la Reine des Neiges, des flocons, incroyable. Le magnifique dragon crachait évidemment, quant à lui, du feu !

Il n’y a que la valse des princesses que nous n’avons pas pu voir. En cause, le sans gêne et l’égoïsme ambiant. Par cette belle journée ensoleillée, les gens ont préféré rester debout ou se mettre debout sur les bancs, les poubelles, les barrières, pour mieux voir et boucher la vue des autres.
Si tout le monde s’était assis, tout le monde aurait pu voir le spectacle, nous avons préféré fuir ces imbéciles et avons envoyé une note à Disneyland pour leur dire qu’il fallait peut-être qu’ils fassent asseoir les gens, ou du moins, les empêcher de se mettre debout sur les bancs, puisque cela ne leur montait pas au cerveau. Devant autant de bêtise et d’incivilité, nous étions bouche bée. Enfin, la bêtise humaine est partout et nous ne sommes certainement pas les plus érudits, mais on apprend tous les jours…

Nous avons donc repris nos flâneries pour détailler les moindres recoins du parc. Étudier les décors, les noms des boutiques de Main Street USA, voir les différents commerces, observer les changements de ton dans les plantes et de musiques d’un monde à l’autre. Flâner dans Festival Disney et ses cafés ou autres boutiques merveilleuses, nous enchantent également. La zone hôtelière est également une sacrée réussite avec ses confortables hôtels à thème dont la décoration recherchée laisse pantois…
Pour ce séjour, nous avions opté pour l’hôtel New-York. On s’y serait cru avec le taxi jaune à l’entrée, les logos des équipes de baseball et les grosses pommes.

Bref, l’émerveillement est partout chez Mickey et être ainsi coupé des horreurs du monde fait du bien.

Ainsi nos journées Disneyland s’achèvent et nous nous disons que nous pourrions bien orienter notre tour du monde en rendant encore visite à Mickey dans quelques-uns de ses parcs à travers le monde.

Affaire à suivre…

Et vous ? En quoi étiez vous déguisés pour Halloween  ? Dites nous tout !

 

 

Laisser un commentaire