Reykjavik

Bonjour les amis, la famille, c’est les vacances et nous sommes partis nous balader dans une bien lointaine contrée.

Première étape de notre périple, nous faisons halte à Reykjavik en Islande. Une première pour Tony mais pas pour Minuccia qui a fait la route N°1 à vélo il y a quelques années. Ce voyage à vélo autour du pays sera d’ailleurs l’objet d’un post futur, d’autant que Tony voudrait bien le faire également ce trajet à vélo.

Dès l’atterrissage nous sommes très vite dépaysés. De longues étendues de roches et de verdure, sans arbre s’offrent à nos yeux.

Puis en se rapprochant de Reykjavik, la flore se densifie et des forêts sont enfin visibles. Minuccia me confirme que le vent souffle énormément et que cette cinquantaine de km pour rejoindre la ville n’est pas chose facile.

Arrivés en ville, on réfléchit à deux fois avant de mettre la main au porte monnaie pour s’offrir quelque chose à grignoter. En effet, la vie ici est bien plus chère qu’en France. Compter environ 40 euros par personne pour un repas dans un restaurant.

Ceci dit, ça peut valoir le coup de sacrifier quelques euros pour y manger des plats locaux, comme un steak de baleine ou de la morue au fenouil.

Il y a vraiment beaucoup de touristes (trop à mon goût), Minuccia m’explique que cela est dû à une campagne de publicité touristique qui a trop bien marché et que l’Islande peine désormais à gérer cette masse de nouveaux touristes peu soucieux de l’environnement.

Hallgrímskirkja

L’architecture y est très intéressante. J’ai particulièrement apprécié l’église Hallgrímskirkja au style moderne, très clair avec de très belles orgues. Il y avait d’ailleurs durant notre visite, l’organiste qui s’entrainait, c’était super.

Minuccia, elle, aime beaucoup, la salle de concert Harpa.

Elle a en effet pu assister au concert inaugural qui a eu lieu le

 

Enfin, sur la promenade, nous sommes arrivés près de la magnifique sculpture Solfar représentant un bateau viking voyageant vers le soleil. Tony y voit, lui, une sorte de renne, mais son imagination semble le mener assez loin :-).

La vie dans ce pays semble paisible, calme et surtout reposante. Les enfants s’y promènent seuls, et les générations se mêlent, notamment lors du festival de musique hardrock en novembre où tout le monde se côtoit.

C’est une belle découverte que la ville de Reykjavik et nous ne manquerons pas d’y retourner pour avoir une image plus complète de la vie en Islande.

Laisser un commentaire