C’en est trop !

Hello la famille, les amis,

Jour 5 : Koblenz nous voilà.

(jour 1 jours 2/3 jour 4)

Changement de rythme nous décidons de partir plus tôt pour rouler à la fraîche.
Départ 7h30 et arrivée 12h50. Autant dire que nous avons bien pédalé.

Nous sommes tout de même fatigués mais ravis de voir que le rythme revient petit à petit.

 La route n’était pas du tout agréable. À partir de Cochem nous ne sommes quasiment qu’en bord de route ou de chemin de fer. Il n’y a donc pas d’ombre, pas de repos possible. Nous vous déconseillons cette partie et rien que le fait de savoir que nous allons devoir refaire cette portion demain nous plombe le moral. On avance presque à reculons. 

Mais c’est sans compter le pic d’ego de Minuccia. En effet, un couple de vieux nous double, une nouvelle fois, à vélo électrique et là s’en est trop pour Minuccia, qui change de vitesse et fusionne avec le vélo pour les rattrapper.

Un embranchement mal indiqué et nous arrivons sur un parking qui semble sans issue. Minuccia s’arrête demande la carte. Pendant ce temps,  les vieux nous rattrappent et nous doublent, Tony voit les vieux prendre le virage et dit qu’ils doivent connaître et que c’est le bon chemin.

Minuccia voit quant à elle, sur la route nous surplombant deux autres VTT que nous avions déjà vu ce jour, prendre la tangeante.

Tout le monde semble s’être trompé ici. Les petits vieux ont en fait fait demi tour et se dirige sur nous, Minuccia me dit de ranger la carte et de faire demi tour immédiatement.

Il est hors de question que les petits vieux nous rejoignent et Minuccia entame un tour de force pour gravir la côte sans élan et maintenir une cadence de 23km/h, à laquelle je m’accroche prenant toute l’aspiration possible, pour distancer les petits vieux et arriver au camping, je la cite : « à bout de force et déshydratée mais avant eux ! »

Après une bonne douche, nous faisons une bonne sieste sous un arbre, le repos des guerriers.

Pour fêter notre arrivée, nous allons magasiner à Koblenz et dévorer une pizza et une énorme glace avant de revenir au camping de Guls.

Laisser un commentaire